La fracture numérique en Afrique

 

Bernard Conte

Résumé

La mondialisation s’accompagne d’une extension et d’une densification des réseaux. C’est par l’Internet, le réseau des réseaux, que transitent les flux d’information qui seraient un nouveau vecteur du développement. Pour cette raison, l’accélération de la diffusion de l’Internet au Sud constitue une priorité stratégique pour les bailleurs de fonds. Dans ce contexte, la mesure de la diffusion d’Internet apparaît essentielle. Les mesures " classiques " s’intéressant au " nombre d’abonnés " ou au " nombre d’utilisateurs ", ne sont pas satisfaisantes particulièrement en ce qui concerne l’Afrique. Nous construisons un indicateur du développement d’Internet en Afrique (IDIA) fondé sur cinq paramètres : le nombre d’utilisateurs d’Internet, la télédensité, le nombre de fournisseurs de services Internet, le débit international et le nombre d’ordinateurs connectés. Une analyse en composantes principales permet la construction dudit indicateur sur la période 1997-2000. Les résultats révèlent notamment la présence d’une profonde fracture numérique au sein du continent. Toutefois, nous mettons en lumière l’existence d’une s -convergence indiquant une tendance à la réduction dans le temps de la fracture numérique entre les différents pays africains.

Mots-clés : Internet, Afrique, Indicateur, s –convergence

 

Abstract

 

Globalization goes with the extension and the increased density of the networks. Through Internet, the "network of networks", information flows thrive, they are seen as a new means of development. It’s the reason why the development of the Internet penetration in Southern countries is a strategic priority of the providers of funds. In this context, the measurement of the Internet penetration seemed to be essential. But the ‘classical’ measurements by the number of "Internet subscribers" or the number of "Internet users" are not very efficient, particularly in Africa. Thus, we built an Internet Development Index in Africa (IDIA) based on five parameters : the number of internet users, the teledensity, the number of Internet service providers, the International bandwidth and the number of Internet hosts. A principal component analysis induces the construction of the index on the 1997-2000 period. The results showed that there is a deep digital divide inside the continent. However, we highlight an existing s –convergence showing in the future, a trend to the reduction of the digital divide between African countries.

Keywords: Internet, Africa, Index, s –convergence

Voir le document au format PDF

Retour aux publications