Résumé

 

« France’s African Aid Policy : The End of an Era », Review of African Political Economy, No. 71, March 1997, pp. 139-147.

Contrairement aux autres pays de l’OCDE, la France a accru son effort d’aide jusqu’en 1994. Ceci s’explique par l’importance qu’elle accorde à ses relations avec les pays du tiers monde et en particulier avec ceux d’Afrique francophone, qui ont longtemps constitué un pré carré. L’aide française est principalement bilatérale, fortement conditionnelle et caractérisée par un biais africain. Ce biais ancien peut trouver une justification micro-économique mais sûrement pas macro-économique. Devant la montée des contestations et les contraintes liées à l’appartenance à l’UE ainsi qu’à la mondialisation, un processus de réforme est en cours. Il touche aussi bien les politiques d’aide et de coopération que les structures chargées de la mise en œuvre de ces politiques. Malgré les réticences, cette dynamique ne pourra être entravée.

 

Retour aux publications